Trouver un document

AccueilMary Higgins Clark

Mary Higgins Clark

 
Mary Higgins Clark. Source: Wikipedia

Mary Theresa Eleanor Higgins connue sous le nom de Mary Higgins Clark, née le à New York et morte le à Naples en Floride, est une écrivaine américaine ; elle s'est spécialisée dans le roman policier et le roman de suspense ce qui l'a fait surnommer la « reine du suspense ».

Biographie

Jeunesse et formation

Mary Higgins Clark est la seconde des trois enfants de Luke Joseph Higgins, propriétaire d'un restaurant, et de Nora C. Durkin Higgins, un couple d'immigrants irlandais de milieu modeste.

En 1939, son père meurt dans son sommeil et sa mère peine à élever seule Mary et ses deux frères, dont l'un meurt des suites d'une méningite quelques années après,.

Mary commence à écrire des poèmes dès l'âge de six ans. Elle suit ses études secondaires à la Villa Maria Academy du Bronx,. Puis, elle s’inscrit à un cours de secrétariat en alternance à la Wood Secretarial School de New York, ce qui lui permet d'aider financièrement sa famille,.

Elle travaille de 1946 à 1948 comme assistante dans le département publicité de la Remington-Rand, puis devient hôtesse de l'air de la Pan American World Airways de 1949 à 1950, elle a voyagé à travers l'Europe, l'Afrique et l'Asie. L'un de ses vols est devenu le dernier vol autorisé en Tchécoslovaquie jusqu'à la chute du rideau de fer. Sur un autre de ses vols, Mary a escorté un enfant orphelin de quatre ans, le tenant dans ses bras, sur les marches de l'avion, en attendant la venue de sa mère adoptive, une scène qui a été télévisée,.

Carrière

De 1956 à 1970, Mary Higgins Clark écrit des scripts pour la radio. Puis, en mettant en gage sa bague de mariage pour obtenir un prêt de 5000$, elle co-fonde « Aerial Communications » et en devient vice-présidente pendant dix ans. En 1980, elle préside sa propre société, la D.J. Clark Entreprises.

Dès 1969, elle fait paraître son premier livre, Le Roman de George et Martha (Aspire to the Heavens), une biographie romancée de George Washington destinée à la jeunesse, qui n’a aucun succès ; elle en publiera une version « révisitée » en 2000 sous le titre Mount Vernon Love Story, enrichissant la description des relations entre le célèbre homme politique et son épouse. En 1971, elle s'inscrit à l'Université Fordham au Lincoln Center for the Performing Arts et obtient en 1979 un Bachelor of Arts (licence) option philosophie.

En 1975, elle décide d’essayer un autre genre, le suspense. Son premier roman, La Maison du guet (Where Are the Children?), récit d'une mère accusée d'avoir assassiné ses deux premiers enfants, devient très vite un best-seller.

En 1977, elle se fait découvrir en France avec La nuit du renard auquel est décerné le Grand prix de littérature policière. Les Éditions Albin Michel inaugurent avec ce roman la collection Spécial Suspense qui compte aujourd'hui 22 de ses 26 romans. Le succès accompagne tous ses titres, même si avec UN CRI DANS LA NUIT (A Cry in the Night), Higgins Clark ne fait que « calquer son intrigue sur celle de l'excellent Rebecca de Daphne du Maurier ». À partir de son cinquième roman, Le Démon du passé (Stillwatch), elle a recours à « de nombreux ingrédients destinés à faire palpiter les âmes sensibles : coups de téléphone mystérieux, maison en flammes, tueurs sadiques et fou mystique en liberté, tendre romance entre l'héroïne et son sauveur, et bien sûr une bonne dose de mystère. Pourtant la mayonnaise a un peu de mal à prendre, comme si les ficelles du métier ne pouvaient que gâcher la sincérité du récit ». En fait, « l'atmosphère d'angoisse qu'elle excelle à créer devient sa marque de fabrique, mais peu à peu un côté artificiel, sentimental et mondain tend fâcheusement à se développer dans son œuvre ».

La résilience des femmes face aux épreuves, est un thème traversant ses oeuvres, résilience dont elle a fait preuve dans sa vie, notamment quand elle s'est trouvée veuve avec la charge de cinq enfants après le décès de son époux en 1964,.

En 1986, elle préside l'United Nations Congress on Crime Prevention and Criminal Justice (en) à New York, et en 1987,

En 2019, elle publie ce qui sera son dernier roman Kiss the Girls and Make Them Cry qui a pour thème l’enquête d'un journaliste sur le harcèlement sexuel pratiqué dans une chaîne de télévision,.

Vie privée

Le , Mary Higgins Clark épouse Warren F. Clark, un directeur de la ligne aérienne Capitol Air (en), de leur union naissent cinq enfants Marilyn, Warren, David, Carol, Patricia. Carol, devient écrivain et actrice sous le nom de Carol Higgins Clark. Warren F. Clark meurt d'un infarctus le .

Le , elle se remarie avec Raymond Charles Ploetz, avocat ; le mariage est rapidement annulé.

Le , elle épouse John J. Conheeney, ex-président-directeur général de Merrill Lynch Futures, à l'église Saint Gabriel de Saddle River dans le New Jersey. John J. Conheeney meurt en octobre 2018,.

Sa belle-fille, Mary Jane Clark, est elle aussi auteur de romans policiers et de comédies romantiques.

Opinions

Mary Higgins Clark est une fervente catholique, elle a été nommée membre de l'ordre de Saint Grégoire le Grand par le pape, elle est également membre de l'ordre de Malte et de l'ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem,.

Divers

Aux États-Unis ses livres se sont vendus à plus 100 millions d'exemplaires.

En France, les livres de Mary Higgins Clark se sont vendus à plus de 20 millions d'exemplaires.

En 1999, un sondage paru dans Le Monde la place en deuxième position des auteurs les plus lus par les jeunes de 12 à 30 ans,.

Mary Higgins Clark apparaît brièvement dans les téléfilms Un jour de chance de Penelope Buitenhuis, où elle joue le rôle de la grand-mère d'une amie de Nora qu'elle rencontre dans la rue (aux environs de la 35e minute), et de Souviens-toi de Michael Switzer (en), se présentant en caméo lors d'une garden party comme Mary Clark écrivain, ces téléfilms sont tous les deux des adaptations de ses romans du même nom.

Mort

La maison d'édition Simon & Schuster annonce la mort de Mary Higgins Clark à l’âge de 92 ans le à Naples en Floride ; elle est confirmée par sa fille Carol Higgins Clark,,,,.

Œuvre

Romans

Recueils de nouvelles

Nouvelles

Ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse

Mémoires

Adaptations

Cinéma

  • 1982 : Otages (en) (A Stranger Is Watching), film de Sean S. Cunningham adapté du roman La nuit du renard.
  • 1986 : Where Are the Children? (en), film de Bruce Malmuth adapté du roman La Maison du guet.

Télévision

En 2013, France 3 créé une collection de téléfilms adaptés des romans de Mary Higgins Clark :

Prix, distinctions et hommages

  • 1969 : lauréate du New Jersey Author Award, pour son roman pour enfant Le roman de Georges et Martha,
  • 1993 : récipiendaire de la médaille d'or décernée par l' American Irish Historical Society (en),,,
  • 1997 : lauréate de l'Horatio Alger Award, décerné par la Horatio Alger Association of Distinguished Americans (en),,
  • 1998 : lauréate du prix du Festival du cinéma américain de Deauville,
  • 1998 : élévation au grade de docteur honoris causa par l'université Fordham,,,
  • 1998 : lauréate du Catholic Big Sisters Distinguished Service Award ,
  • 1999 : lauréate du Graymoor Award décerné par la congrégation des frères franciscains de l'expiation (Society of the Atonement (en)),,
  • 2000 : lauréate du Grand Master Award décerné par l'association des Mystery Writers of America,
  • 2002 : la maison d'édition Simon & Schuster avec Mary Higgins Clark instituent le Mary Higgins Clark Awards,,
  • 2009 : cérémonie d'inscription dans la salle des honneurs (Hall of Honors) de l'université Fordham
  • 2011 : cérémonie d'inscription à l'Irish America Hall of Fame (en) (Salle des personnes illustres de l'Amérique irlandaise),
  • Membre de l'ordre de Saint Grégoire le Grand.

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Claude Mesplède, Dictionnaire des littératures policières, vol. 1 : A - I, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir », , 1054 p. (ISBN 978-2-910-68644-4, OCLC 315873251), p. 436-438.
  • Jean Tulard, Dictionnaire du roman policier : 1841-2005. Auteurs, personnages, œuvres, thèmes, collections, éditeurs, Paris, Fayard, , 768 p. (ISBN 978-2-915793-51-2, OCLC 62533410), p. 156.

Liens externes

  • (en-US) Site officiel
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Brockhaus Enzyklopädie • Deutsche Biographie • Encyclopædia Britannica • Encyclopédie Treccani
  • Ressources relatives à la littérature :
    • NooSFere
    • (en) Internet Speculative Fiction Database
  • Ressource relative à l'audiovisuel :
    • (en) Internet Movie Database
  • Portail du polar
  • Portail de la littérature américaine
  • Portail de la littérature d'enfance et de jeunesse
  • Portail de la culture des Amériques

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Mary Higgins Clark de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste